Water-polo – Team Strasbourg – Montpellier (11.06.16 – 20h)

Un dernier effort

Pour monter sur la 3e marche du podium de Pro A, le Team Strasbourg doit, comme en demi-finale face à Nice, s’imposer d’au moins deux buts ce soir contre Montpellier.

Quentin Blary et le Team Strasbourg veulent obtenir la 3 e place de Pro A. photo dna – michel frison

L’histoire se répète et le Team Strasbourg fait aujourd’hui face au même scénario qu’en demi-finale où il avait été battu d’un but à Nice (11-10). Cette fois, l’adversaire est montpelliérain et il a dominé les Alsaciens (9-8) mercredi soir.

Autrement dit, les coéquipiers de Corentin Lanau sont plutôt en ballottage favorable pour le match retour disputé devant leur public. Mais contrairement à la demi-finale retour, les Strasbourgeois devront être parfaits mentalement.

« Ne pas refaire les mêmes bêtises que contre Nice »

Car samedi dernier face aux Niçois, l’esprit des joueurs avait été pollué par des conditions extra-sportives qui, depuis, sont devenues positives (voir encadré).

Plus rien n’empêche désormais les Strasbourgeois de jouer libérés et d’aller chercher la 3e place qui validerait leur très belle saison.

«On a fait un match intéressant mercredi soir à Montpellier, estime Sébastien Bérenguel, l’entraîneur du Team. On jouait sans Romain (Blary, nez cassé) mais on a su être sérieux et disciplinés.»

La seule alerte s’est produite en 2e période quand le score est passé de 4-3 à 7-3. «On a connu un trou en encaissant ce 3-0 mais on s’est vite ressaisis pour revenir dans la partie.»

Dans les derniers moments de la partie, le Team a même eu une possession de balle pour tenter d’égaliser, en vain.

Ce soir pour l’acte 2, dans une Kibitzenau que l’on espère bien remplie, les Strasbourgeois ont une mission très précise: battre Montpellier d’au moins deux buts pour sortir gagnant de ce bras de fer qui conduira l’heureux élu sur la troisième marche du podium de la Pro A.

«Les joueurs restent mobilisés et ont envie d’aller chercher cette 3e place, indique S. Bérenguel. Un tel résultat serait un «plus» par rapport à notre 4e place de la saison dernière. Si on y parvient, on ajouterait une belle ligne à la carte de visite du club et on prouverait les progrès réalisés.»

Mais avant de sourire, il faudra souffrir car Montpellier ne cédera rien. «La priorité sera de ne pas refaire les mêmes bêtises que contre Nice», résume Bérenguel.

Même s’ils devaient encore se passer de R. Blary (encore incertain hier), les Strasbourgeois sont prêts pour un dernier effort, l’un des plus beaux de la saison.

DNA le 11.06.2016

Sorry, the comment form is closed at this time.