Water-polo – Pro A : Marseille – Team Strasbourg (20h – 14.05.16)

Une idée derrière la tête

Ce soir, dans un match sans enjeu, le Team Strasbourg (2e ) va s’efforcer d’aller chatouiller Marseille, leader invaincu de la Pro A. Le coup est jouable, mais il exigera un match parfait.

Hugo Fontani et Strasbourg vont défier Marseille. photo archives dna – jean-christophe dorn

À trois journées de la fin de la première phase de Pro A, Marseille et Strasbourg n’ont plus rien à jouer : les Phocéens (leaders) ne peuvent plus être rattrapés alors que les Alsaciens ne seront plus délogés de la 2e place.

« On va en profiter pour travailler, faire tourner l’effectif et donner plus de temps de jeu aux jeunes, résume Sébastien Bérenguel, le coach du Team. Tous les secteurs de jeu seront passés en revue. »

Se souvenir du match aller

Les Marseillais seront dans le même état d’esprit, d’autant que le credo de leur nouvel entraîneur (arrivé début avril), l’Italien Paolo Malara, est, précisément, le travail.

« Ils voudront gagner à tout prix, c’est évident, poursuit Bérenguel, qui a eu Malara comme entraîneur à Nice et en équipe de France. On sait que Garsau (gardien) et Camarasa (pointe) sont blessés donc incertains, mais ils peuvent très bien être rétablis. »

Sans aucune pression liée au résultat, les Strasbourgeois auront tout de même une petite idée derrière la tête : être les premiers à battre les Phocéens.

Au match aller, en février, les coéquipiers de Romain Blary avaient poussé Marseille dans ses derniers retranchements en revenant à un but dans la dernière minute.

Le dernier mot était revenu aux Sudistes, vainqueurs 13-11, mais vigoureusement secoués par des Alsaciens inspirés.

« Depuis que Malara a repris cette équipe, on a vu les changements, conclut Sébastien Bérenguel. Leur jeu est devenu plus agressif et l’Italien Bicari est monté en puissance. »

La partie s’annonce donc serrée ce soir au bord de la Méditerranée. Aux Strasbourgeois d’être intraitables en défense et de savoir profiter de la moindre ouverture.

Le Strasbourgeois Pierre-Frédéric Vanpeperstraete a disputé les deux derniers matches de l’équipe de France en Ligue Mondiale face à l’Espagne, il y a trois jours, et au Monténegro, le 26 avril.

Ch.S. DNA le 14.05.2016

Pétition

Le bras de fer est engagé entre le Team Strasbourg, la Ville et l’Eurométropole (voir DNA du 29 avril) au sujet du soutien financier et des charges pesant sur le club. Une pétition a été lancée sur le site change.org. À ce jour, elle a recueilli 587 signatures. Une réunion entre les différents acteurs de ce dossier s’est tenue hier.

 

Sorry, the comment form is closed at this time.