Water Polo – Pro A, demi-finale aller : Team Strasbourg – Marseille (20h30)

Le grand soir ?

Team Strasbourg - Quentin BlaryAuteur d’une saison remarquable terminée à la 4e place de la phase régulière, le Team Strasbourg s’offre une superbe demi-finale ce soir contre Marseille.

Quentin Blary (à gauche) et le Team Strasbourg sont parfaitement capables de bousculer Marseille voire davantage ce soir en demi-finale aller de Pro A.    
photo dna – jean-christophe dorn

C’est dans une Kibitzenau espérée en fusion que le Team Strasbourg affronte ce soir le prestigieux Cercle des Nageurs de Marseille en demi-finale aller de Pro A.

Face à une équipe qui domine le championnat et qui compte déjà 34 (!) titres de champion de France, les hommes de Sébastien Bérenguel n’auront strictement rien à perdre ce qui les rendra d’autant plus dangereux.

« Il est hors de question de se faire marcher dessus »

Onze ans après (*), les Strasbourgeois retrouvent les Marseillais en demi-finale. Même si la saison du Team est d’ores et déjà réussie, pas question de considérer le rendez-vous de ce soir comme un aboutissement.

« On a encore des trucs à montrer, on va clairement jouer pour la gagne, il est hors de question de se faire marcher dessus », prévient Bérenguel.

« Marseille, c’est une armada qui va venir avec l’esprit commando et jeter toutes ses forces dans la bataille pour se faciliter le match retour de samedi, poursuit le coach strasbourgeois. On est clairement les outsiders, ce sera plus facile pour nous que pour eux. »

Personne n’a réussi à battre les Phocéens cette saison, comment les Alsaciens peuvent-ils y parvenir ?

« Question budget, joueurs et expérience, on est en dessous par rapport à Marseille mais le point positif, c’est que nous arrivons lancés dans cette demi-finale grâce aux matches de Sète, Montpellier et Nice qui nous ont donné du rythme ».

A l’inverse, les Phocéens restent sur des rencontres à Lille et St-Jean d’Angély, des équipes qui cassent le rythme. Quel va être le poids de ce paramètre tout à l’heure dans l’eau ? Mystère…

« Tout est possible sur un match »

« Tout est possible sur un match, estime Bérenguel. En ce moment, on a de belles têtes de vainqueurs alors on va essayer de les garder ! Plus sérieusement, il faudra être à 800 %, faire un match hyper plein, monter encore notre niveau et en faire bien davantage que contre Nice et Montpellier. »

Face à une machine marseillaise très bien huilée, les Strasbourgeois devront défendre comme jamais ils ne l’ont fait, mettre des bâtons dans les roues de leur adversaire, trouver et exploiter des failles qui se présenteront fatalement.

Avec de tels objectifs en tête et si le public répond présent, le grand soir est à leur portée.

(*) En mai 2004, en demi-finale, Strasbourg avait battu Marseille (8-6) à l’aller puis perdu (8-7 aux tirs au but) au retour. Le match d’appui avait été gagné par les Phocéens (9-8).

Simon: «on veut rester invaincus»

« Sincèrement, je suis content de voir Strasbourg à ce niveau. Et même si ça fait des kilomètres en plus, mettre le cap au Nord pour une demi-finale, ça nous va bien », estime le Marseillais Thibaut Simon qui a joué pour Strasbourg durant quatre saisons, entre 2002 et 2006.

Mais le défenseur pointe prévient : « Il n’y a aucune raison de ne pas gagner ce match. On s’est déjà imposé deux fois à la Kibitzenau, au match aller (15-8) et lors de la Coupe de la Ligue (13-6). On est toujours invaincus et on veut le rester jusqu’au bout. »

« On sait que Strasbourg a progressé, que c’est une équipe en pleine confiance, qu’elle nous a bousculés au match retour (9-9 à Marseille) et que, à domicile, elle n’a perdu que contre nous, poursuit Simon. Il y a les trois Croates et Romain Blary. Ce sont des joueurs qui connaissent exactement leur rôle dans une équipe où tout est bien défini. »

Embêté par des blessures, Marseille s’est déplacé à Lille sans gardien de métier samedi dernier. « C’était ric-rac mais c’est passé. Nos jeunes tiennent bien leur place. » C’est ça aussi, l’une des forces marseillaises.

Ch.S. DNA le 06.05.2015

Sorry, the comment form is closed at this time.