Water-polo – Pro A: demi-finale aller, Nice – Strasbourg (1.06.16 – 19h)

En confiance

Pour la deuxième fois en deux saisons, le Team Strasbourg est dans le dernier carré de la Pro A. Il y est arrivé avec le plein de confiance, neuf victoires d’affilée et en s’appuyant sur une 2e place conquise et solidement tenue.

Pierre-Frédéric Vanpeperstraete (à droite) et le Team Strasbourg: réussir l’acte 1 ce soir à Nice. photo dna – michel frison

Invaincu en championnat depuis le 13 février (soit neuf rencontres consécutives), le Team Strasbourg s’est qualifié pour le play-off avec sérénité.

Du côté des autres demi-finalistes, Marseille a suivi le même parcours linéaire alors que pour Nice et Montpellier, le voyage a été plus tordu.

« On apprécie le chemin parcouru, admet Sébastien Bérenguel, le coach du Team. Tous ces résultats sont bons pour la confiance mais on veille aussi à ce que nos têtes ne gonflent pas trop… (sourire). Le play-off, c’est un nouveau championnat qui commence. On y arrive avec un palmarès vierge de tout titre alors que nos adversaires ont tous été champions de France et sont des machines à gagner.»

Carte de visite musclée

Mais le Team commence lui aussi, à se faire une carte de visite musclée et à inspirer crainte et méfiance. Cette saison, les Strasbourgeois sont les seuls à avoir battu les trois autres demi-finalistes au moins une fois.

Alors ce soir à Nice, pour cette demi-finale aller, la feuille de route est précise. « Finir 2e de la première phase du championnat garantit de jouer la demie retour à la maison, indique S. Bérenguel. Le premier objectif est de ne pas sortir du match aller avec un écart trop grand si on devait perdre. »

Mais qu’on se rassure: les frères Blary et leurs coéquipiers envisagent aussi de s’imposer dans le bassin niçois. Ils avaient déjà failli y parvenir fin octobre en concédant le match nul alors qu’ils menaient de deux buts à 1’30 de la fin du match.

«On signerait tout de suite pour quitter Nice avec six buts d’avance, plaisante le coach du Team. L’épisode de ce match aller et celui du retour (victoire strasbourgeoise 13-9) nous rendront encore plus déterminés et plus motivés. »

Les Niçois ont déjà remporté un trophée cette saison: la Coupe de la ligue. Mais ils ne s’en contenteront pas.

On sait que les quatre demi-finalistes de Pro A sont sûrs d’être en Eurocoupe. Les finalistes, eux, monteront d’un cran et joueront l’Euroligue.

« Tout le monde sera au taquet dans ce play-off, conclut Bérenguel qui enregistre le retour de Robin Denux. On ne fait aucun calcul, on n’a peur de personne sauf de nous !»

C.S. DNA le 01.06.2016

Sorry, the comment form is closed at this time.