Water-polo – Pro A, 3e -4e places (retour) : Team Strasbourg – Montpellier (11-7)

Sur le podium!

En battant Montpellier de trois buts sans sa pointe Romain Blary, le Team Strasbourg a rempli le dernier contrat de sa formidable saison: monter sur le podium de la Pro A.

Nikola Sutic (à gauche) et le Team Strasbourg terminent à la 3 e place finale de la Pro A. Et c’est mérité. photo dna – cédric joubert

Un seul but séparait les deux équipes à l’entame de cette «petite finale» retour dans laquelle Montpellier n’a mené qu’une seule fois grâce à Maksimovic pour le 1-0.

Le Team Strasbourg a vite égalisé par Vanpeperstraete et a pris les commandes de la rencontre pour ne jamais les lâcher.

Déterminés à ne pas céder un centimètre de bassin comme ils l’avaient fait en demi-finale contre Nice, les Alsaciens ont eu d’autant plus de mérite de l’emporter qu’ils évoluaient sans Romain Blary, leur avant de pointe si précieux pour fixer les défenseurs, provoquer des exclusions et… marquer.

Avec application et générosité, Strasbourg va bien exploiter ses supériorités numériques pour mener 4-3 après la première période.

Ces «zones +» continuent à bien fonctionner pour le 6-3 signé Sutic et Babic. Mais Montpellier reste au contact par Chipotel et Mustur (6-5). C’est le capitaine Racunica qui redonne de l’air au Team à mi-parcours (7-5).

Rien n’est encore fait même si on sent que les hommes de Fabien Vasseur commencent à douter. Grâce à un joli lob de Bratic, Strabourg fait le break (8-5).

À cause de deux «zones +» ratées, Montpellier vacille alors que Bratic trouve la lucarne de Jaszbereny (9-6). Mustur réplique mais Babic, en finesse, renvoie Strasbourg à +3 (10-7).

Stress

Dans l’acte 4, le stress s’installe. Strasbourg défend son avantage alors que Montpellier n’a plus de temps à perdre. Cette période est un peu folle avec beaucoup de déchet, des transversales et un Fontani vigilant devant le but alsacien.

Sur penalty, Babic porte l’écart à +4 (11-7). Cette fois, Montpellier capitule. Il ne reste plus que deux minutes de jeu, trop tard pour refaire son retard.

En montant sur la troisième marche du podium, le Team Strasbourg progresse d’un rang par rapport à la saison dernière alors que Montpellier (vice-champion de France) passe de la 2e à la 4e place.

Héraultais et Alsaciens disputeront l’Eurocup à l’automne prochain. Pour ces derniers, qui recommencent à devenir familiers avec l’Europe, c’est une saison 2016/17 passionnante qui s’annonce.

Dans la finale retour, Marseille a battu Nice (12-9) hier soir et s’est offert son 36e (!) titre de champion de France.

DNA le 12.06.2016

Sorry, the comment form is closed at this time.