Water-Polo – Pro A : Team Strasbourg – Nice (20h30)

Tenir ses positions

Le public de la Kibitzenau est gâté en ce mois de février. Après la venue de Marseille et l’intermède France – Serbie, c’est encore un match de gala qui se joue ce soir avec Nice (3e) qui veut chiper la 2e place au Team Strasbourg.

Face à ses anciens coéquipiers niçois, le Strasbourgeois David Babic n’entend baisser ni la tête, ni la cadence. photo dna – jean-christophe dorn

Comme les années précédentes, alors que les matches aller sont bouclés, la Pro A vient d’entrer dans sa seconde phase : celle de la décantation. A l’entame de la 12e journée, il y a toujours six candidats au Top 4 donc aux demi-finales. En bas, trois équipes luttent pour éviter le bonnet d’âne final, synonyme de relégation en N1.

Se souvenir du match aller

Le Team Strasbourg (2e ), qui sort d’un excellent résultat avec une victoire au Pays d’Aix, retrouve son bassin de la Kibitzenau avec un autre gros morceau au menu : Nice (3e ). Les deux équipes comptent le même nombre de points et ont un objectif identique : rester 2e ou 3e afin de ne pas hériter de l’épouvantail marseillais en demi-finale.

Ce qui rajoute du piment à l’affaire est le souvenir du match aller, le 28 octobre dernier où les Alsaciens avaient contraint les Azuréens au partage des points (7-7). Le Team Strasbourg menait 7-5 mais se faisait rejoindre par Nice dans la dernière minute.

Mais l’autre fait marquant de cette rencontre, hormis un arbitrage insolite, avait été le nez cassé de la pointe strasbourgeoise Romain Blary.

L’auteur du coup, Jure Nastran, avait ensuite pris une EDA (expulsion définitive) pour une faute sur le Strasbourgeois Babic. Le 9 mai, en demi-finale à Montpellier, le Slovène avait écopé de la même sanction. Idem le 24 janvier.

Sachant que les fautes sont examinées sur une année civile et non sportive, le Niçois aurait dû écoper d’une suspension. Ce qui ne s’est jamais produit…

« On pourra évoquer ce fait du match aller dans la causerie d’avant la rencontre, admet Sébastien Bérenguel, le coach du Team. Mais la plus belle des réponses sera d’être professionnel et de prendre les trois points. »

Les enjeux sont nombreux

« Si on arrive à s’imposer, on prendrait trois points d’avance sur Nice et on tiendrait Montpellier et Sète à distance, ajoute-t-il. Et surtout, on aurait confirmé la victoire obtenue le week-end précédent au Pays d’Aix. »

Les enjeux sont nombreux pour cette soirée qui s’annonce chaude et rugueuse dans l’eau et animée dans les tribunes où les participants au meeting de natation du Team Strasbourg (qui se poursuit dimanche) et les spectateurs vont en prendre plein les yeux.

Ch.S. DNA le 27.02.2016

Sorry, the comment form is closed at this time.