Water-polo – Pro A : Team Strasbourg – Nice (13-9)

De plus en plus fort

Vainqueur des Azuréens au terme d’un match rondement mené, le Team Strasbourg est désormais installé seul à la 2e place. Vu le niveau de jeu affiché hier, c’est un avenir très intéressant qui s’ouvre.

Tout un symbole : il reste une poignée de secondes à jouer quand le Niçois Tomasevic, très bien placé pour réduire le score à 13-10, se fait chiper le ballon par un Vanpeperstraete intraitable. L’écart reste à +4 pour les Alsaciens qui n’ont rien, absolument rien lâché.

C’est un match très défensif qui s’engage. Les deux gardiens sont dans le coup d’entrée de jeu mais Bratic puis R. Blary trouvent la cible (2-0).

Un doublé d’Izdinsky, avec un but de Sutic dans l’intervalle, laisse les Niçois au contact (3-2).

Le 2e acte est tout aussi disputé. Sur penalty, Sutic donne un break à Strasbourg (4-2) mais Nastran, aussi sur penalty, remet son équipe dans le rétroviseur des Alsaciens (4-3). On se dit que, comme au match aller (7-7), Niçois et Alsaciens ne vont pas se lâcher.

Brusquement, alors qu’il bénéficie de trois supériorités numériques d’affilée, le Team s’emmêle les pinceaux : contrefaute, tir pas cadré de R. Blary puis arrêt de Kozmer.

Septième victoire en poche

Mais les Azuréens n’en profitent pas : Nastran rate la cible, Bachelier trouve la transversale puis Fontani s’interpose devant Rodin.

Jablonski finit par faire mouche pour le 4-4. Et c’est là que Strasbourg va gagner le match en réagissant très vite. D’abord par Bratic puis par ce diable de R. Blary à deux secondes de la mi-temps (6-4). Entre-temps, Nastran s’était fait contrer et Fontani étendu ses grands bras.

L’emprise alsacienne se poursuivait doucement mais sûrement avec le 7-5 signé Babic (l’ancien Niçois), littéralement déchaîné avec trois buts les uns les plus beaux que les autres. R. Blary, avec deux buts de filou, se mettait au diapason.

Le 3e quart se concluait à 11-7 avec Jerkovic, Jablonski et Tomasevic comme uniques buteurs niçois. Mais un +4 à l’entame du dernier acte n’était pas une assurance tous risques contre les Azuréens.

Alors, Strasbourg remettait un dernier coup de collier, ne reculait d’aucun millimètre en défense, contrait des tirs ou interceptait des passes.

Blary et Lanau aggravaient le score (13-7, plus gros écart du match). Nice se cassait les dents même si Jablonski et Laversanne réduisaient la marque (13-9).

Dans les deux dernières minutes, le rythme baissait. Nice avait capitulé et Strasbourg (7e victoire en poche) pouvait serrer le poing. Ce mois de février, annoncé comme très important, pouvait se terminer de la plus belle des manières.

Ch.S.  DNA le 28.02.2016

Team Strasbourg 13 :

Nice 9 :

Piscine de la Kibitzenau. Quart-temps : 3-2, 3-2, 5-3, 2-2. Arbitres : MM. Mercier et David.

Exclusions : 12 à Strasbourg, 13 à Nice (Jerkovic éliminé). Environ 300 spectateurs.

TEAM STRASBOURG : Fontani (12 arrêts) au but, Sutic 2 (dont 1p), Racunica, R. Blary 5, Vanpeperstraete, Babic 3, Bratic 2 puis Schmitt, Solnon, Q. Blary, Chion, Lanau 1, Denux. Entraîneur: S. Bérenguel

NICE : Kozmer (11 arrêts) au but, Nastran 1p, Jerkovic 1, Rodin, Izdinsky 2, Laversanne 1, Tomasevic 1 puis Guilloteau, De Nardi, Rocchietta, Jablonski 3, Bruyere, Bachelier. Entraîneur : S. Nardon

Sorry, the comment form is closed at this time.