Water-polo – Coupe de la Ligue à Aix-en-Provence

Une mauvaise copie

Dans une demi-finale très intense, le Team Strasbourg a payé cher son manque d’efficacité en supériorité numérique. Si Babic a arraché l’égalisation, les tirs au but ont été fatals aux Alsaciens.

Comment obtenir 18 exclusions temporaires et ne pas savoir gagner la rencontre ? Opposé à Nice hier soir en demi-finale de la Coupe de la Ligue, le Team Strasbourg a raté sa prestation.

« On perd clairement le match sur ce paramètre, grimace Sébastien Bérenguel, le coach du Team. On a pourtant créé du jeu mais il y a eu un gros problème de finition face à des Niçois qui ont très bien défendu. »

Les Azuréens, grâce notamment à Bruyère (4 buts), ont toujours mené au score avec un écart montant jusqu’à +3 (5-2, milieu de 2e période).

Après une 3e période ultra-défensive, Nice reprenait deux longueurs d’avance dans le 4eacte (7-5 par Izdinsky).

Strasbourg avait le mérite de revenir à 7-6 par Sutic puis c’est Babic, à 42 secondes de la sirène, qui trompait Kozmer pour l’égalisation à 7-7.

Mais dans la séance des tirs au but, le gardien niçois stoppait les tirs de Racunica et Sutic permettant à son équipe de prendre son billet pour la finale d’aujourd’hui, sans doute contre Marseille.

« On a donné le bâton pour se faire battre », regrette S. Bérenguel dont l’équipe jouera aujourd’hui le match pour la 3e place, probablement face au Pays d’Aix.

DNA le 24.04.16

Sorry, the comment form is closed at this time.