Water-polo – Pro A : le Team Strasbourg au Pays d’Aix (demain, 19h)

Déc 15, 2017 par team_user Categorie: Divers, Pro A, Water Polo 0 comments

Explication directe

Pour le Team Strasbourg, leader invaincu de Pro A, les matches aller se terminent demain soir au Pays d’Aix (2e ) qui ne demande qu’à s’offrir le scalp des Alsaciens.

Marko Bratic et le Team Strasbourg devront sortir le grand jeu demain soir au Pays d’Aix. PHOTO DNA - Michel FRISON
Marko Bratic et le Team Strasbourg devront sortir le grand jeu demain soir au Pays d’Aix. PHOTO DNA – Michel FRISON

 

Le public de la piscine Sainte-Victoire de Venelles sera gâté demain avec le choc au sommet entre des Provençaux bien décidés à faire tomber le leader strasbourgeois qui tient solidement en place depuis les trois coups de la saison.

Cette collision de ténors sera l’un des points chauds de la 8e journée de Pro A qui marque la fin du cycle aller. Un peu plus au sud, le Marseille (3e ) – Nice (4e ) vaudra également son pesant de cacahuètes.

 

«On veut rester les patrons»

Avant la trêve, Strasbourgeois et Aixois n’ont qu’une envie : finir sur une bonne note. Pour le leader, l’idée est de signer un 8e  succès consécutif et d’afficher un épatant tableau de chasse.

Pour le Pays d’Aix (battu une seule fois, à Marseille, 14-9) , l’objectif est de vaincre le Team et de revenir à sa hauteur en tête du classement. « Voir que Strasbourg et Aix s’affrontent pour être champion d’automne est inédit, estime Alexandre Donsimoni, le coach provençal. D’habitude, on se joue pour les places 3, 4 ou 5. »

« C’est un beau cadeau de Noël, c’est quelque chose de vivifiant pour le water-polo français, estime-t-il. C’est chouette que ça mette en valeur les deux clubs français qui montent ces dernières années, sur le plan sportif mais aussi en termes de marketing, de développement et de communication. »

Dans le camp strasbourgeois, Igor Racunica est plus en retenue. « Ce match à Aix est important mais ce n’est pas le plus important de la saison », nuance-t-il tout en reconnaissant qu’affronter la meilleure attaque de Pro A en ayant la meilleure défense est une échéance « intéressante. »

Humilité ? Pudeur de gazelle ? Un peu des deux sans doute pour un Team Strasbourg que personne n’a encore réussi à battre et qui se verrait bien continuer à surfer sur cette très belle vague.

« On a fait de la vidéo, on s’est bien préparé pour ce match, ajoute Racunica. On veut rester les patrons et on vise les trois points samedi soir à Aix. Meilleure attaque, 2e  défense… ce ne sont que des chiffres tout ça. Ce que nous savons, c’est que c’est un match compliqué qui nous attend et que ça pourrait très bien se jouer à un but. »

Qualifié en Eurocup (où il a passé le premier tour), le Pays d’Aix dispose de trois gros artilleurs : le Français Ugo Crousillat (revenu de Szolnok, Hongrie) avec 22 buts, la pointe serbe Vukicevic (19) et l’Espagnol De Lera (18).

 

« Opposition de styles »

On y ajoute les Français Noyon (gardien) et Khasz, le Roumain Colodrovski et le… Japonais Shiga sans oublier l’ex-Strasbourgeois Vander Meulen et on comprendra que l’armada aixoise a plus que fière allure.

« Ça va être une opposition de styles, prédit Donsimoni. Ces dernières années, on a plutôt été en souffrance contre Strasbourg… Igor (Racunica) était un grand défenseur et ça se voit dans le jeu de Strasbourg. Ne prendre que cinq buts de moyenne par match, c’est incroyable… »

La grosse densité défensive strasbourgeoise face à la fougue offensive aixoise: le décor est planté pour une explication directe entre les deux grosses têtes actuelles de Pro A.

GARDIEN. En l’absence du 2e  gardien Jean-Baptiste Schmitt, c’est le jeune Tino Dorn (15 ans) qui va tenir ce poste aux côtés d’Hugo Fontani.

Christophe SCHNEPP

Sorry, the comment form is closed at this time.