Water Polo – Pro A : avant Team Strasbourg – Montpellier WP, demain (20h30)« Un match de costauds »

Oct 27, 2017 par team_user Categorie: Pro A, Water Polo 0 comments

L’entraîneur montpelliérain Fabien Vasseur se confie à la veille du choc entre candidats aux play-offs, demain soir à la piscine de la Kibitzenau.

Fabien Vasseur: «On va à Strasbourg pour gagner.» DR - Photo & co
Fabien Vasseur: «On va à Strasbourg pour gagner.» DR – Photo & co

– Que vous inspire le début de saison de votre équipe (défaite à Nice et victoire contre Douai, ndlr)  ?

– Il y a encore des réglages à faire. Nice, c’est tombé au mauvais moment. D’habitude, le troisième de la saison précédente joue le septième en ouverture. Là, on s’est tapé direct le quatrième. C’est surprenant… On sortait d’un tour de coupe d’Europe où l’on avait joué six matches en cinq jours. Forcément, ça laisse des traces. Physiquement, on a tiré la langue. Là-bas, on a raté dix “zones +” sur douze. Lors du match suivant, on a bien réagi contre Douai.

 

« Un hold-up à Marseille »

– Quelle a été la politique de votre club lors du mercato estival ?

– On n’a fait venir personne de l’extérieur. On a trois jeunes prometteurs (Bouet, Batin, Delcourt) qui intègrent le groupe pro. Cela aurait été absurde de ne pas leur faire de place dans l’équipe. Les JO-2024, c’est déjà demain. Ces gars-là sont capables d’y être mais, pour cela, il faut leur donner l’opportunité de s’aguerrir en Pro A. Ils ont du temps de jeu, ils ne rentrent pas quand le match est plié.

– Quel regard portez-vous sur les forces en présence en Pro A ?

– Marseille sera toujours Marseille. Il faut donc les attendre en haut. Nice a une équipe correcte, Aix s’est bien renforcé et, juste derrière, Lille peut être dangereux. Strasbourg sera costaud.

Ils gardent la même équipe que les années précédentes. Une équipe vieillissante, certes, mais une belle équipe. L’an dernier, le titre s’est joué sur l’arbitrage à Marseille lors de la finale aller. Je parle en connaissance de cause : on avait subi le même traitement là-bas une semaine plus tôt.

– Strasbourg vient justement de battre Marseille en championnat…

– Marseille sortait d’un match acharné en Ligue des Champions. Ils étaient épuisés. C’était le moment idéal pour les prendre. Strasbourg a réussi un hold-up. Tant mieux pour eux car tout le monde n’aura pas la chance de gagner à Marseille. Avec la coupe d’Europe, il y a toujours des dommages collatéraux pour ceux qui la jouent. Il faudrait un effectif de quinze ou seize joueurs. Or, personne n’a ça en Pro A.

– À quel match vous attendez-vous à Strasbourg ?

– C’est toujours tendu contre eux. On a souvent gagné là-bas mais, depuis quelque temps, c’est eux qui nous battent. À chaque fois, il n’y a qu’un ou deux buts d’écart.

On va à Strasbourg pour gagner. Ça va être un match de costauds qui va se jouer sur la fraîcheur physique et l’efficacité des rotations. J’attends plus de cohésion de la part de mon équipe. Les mecs expérimentés doivent faire plus de place aux jeunes qui montent. Comme chaque saison, on joue le Top 4. Pas la première place. La quatrième nous irait déjà très bien.

PROPOS RECUEILLIS PAR TONY PERRETTE

Sorry, the comment form is closed at this time.