water-polo – Pro A: Team Strasbourg – Marseille (20h30)Sauter dans la brèche

Déc 10, 2016 par team_user Categorie: Partenaires, Pro A, Water Polo 0 comments

Face à des Marseillais moins ravageurs que d’habitude, l’occasion est belle pour le Team Strasbourg d’envisager la victoire. À condition de s’impliquer totalement.

L’empoignade s’annonce musclée pour Nikola Sutic (au centre) et le Team Strasbourg ce soir face à Marseille.  PHOTO archives DNA – Marc ROLLMANN

L’empoignade s’annonce musclée pour Nikola Sutic (au centre) et le Team Strasbourg ce soir face à Marseille. PHOTO archives DNA – Marc ROLLMANN

  • Le rendez-vous de ce soir à la Kibitzenau est un vrai match de gala entre des Phocéens déjà sacrés 36 (!) fois champions de France et des Strasbourgeois revenus au premier plan de la Pro A grâce à un travail de qualité.

Si on pousse l’examen plus loin, on s’aperçoit que le Cercle des Nageurs de Marseille (CNM) ne semble pas tourner rond avec deux défaites au compteur et une 4e place pas du tout en phase avec son standing.

« C’est la première fois que Strasbourg va affronter Marseille en étant mieux classé, constate Sébastien Bérenguel, le coach bas-rhinois. Et c’est un Cercle différent que nous allons rencontrer. »

«Marseille fait le dos rond mais n’est qu’à trois points de nous»

Huit départs (dont des cadres de l’équipe) à l’intersaison, arrivées de quatre étrangers dont un Australien (qu’on ne voit plus sur les feuilles de match) et un gardien serbe Risticevic (blessé depuis quelques semaines), un Frédéric Audon (37 ans), l’ancienne star du CNM, obligée de reprendre du service et une équipe très rajeunie : les Phocéens vivent une première partie de saison mouvementée.

« Oui, ils font le dos rond mais ne sont qu’à trois points de nous, rappelle Bérenguel. C’est la première fois que Marseille vit une accumulation de choses aussi négatives. Mais attendons la suite de la saison… »

Toujours privé de son gardien Fontani (qui purge son avant-dernier match de suspension), le Team a une occasion intéressante de signer une 6e victoire qui mettrait Marseille à six points et constituerait le scénario parfait avant la venue de Sète le 17 décembre pour la fin des matches aller.

« Même si les Phocéens sont amoindris, il est hors de question de les prendre à la légère, insiste Bérenguel. On est à la maison et on doit y rester intraitables. »

Solidité absolue en défense, réalisme en attaque : les ingrédients sont connus dans cette rencontre « où ça ne risque pas de jouer à 2km/h… »

On l’a compris, il sera question de vitesse et de muscle. Et d’une brèche dans laquelle sauter.

CS

Sorry, the comment form is closed at this time.