Water-polo – Pro A : avant Team Strasbourg – Douai (demain, 20h30)

Mar 23, 2018 par team_user Categorie: Partenaires, Pro A, Video, Water Polo 0 comments

Douai dans le dur

Adversaires du Team Strasbourg demain soir à la Kibitzenau, les Francs Nageurs Cheminots de Douai traînent leur peine en queue de classement.

Yann Clay est attentif aux progrès de son équipe mais conscient de ses limites.  PHOTO fncd
Yann Clay est attentif aux progrès de son équipe mais conscient de ses limites. PHOTO fncd

Le 16 novembre dernier, à la veille de recevoir les Strasbourgeois, Yann Clay, l’entraîneur douaisien, avait déjà planté le décor en s’attendant à une saison très compliqué faute d’avoir les moyens de rivaliser avec les autres équipes.

 

« Supplément d’âme exigé »

« C’est une année très dure, on l’accepte mais on ne résigne pas, dit-il à quelques jours des retrouvailles avec des Alsaciens plus leaders de la Pro A que jamais. Mes joueurs s’investissent pleinement et rien que ça, c’est une satisfaction. »

Avec douze défaites en autant de matches, le compteur des Nordistes sonne creux. « On a zéro points mais dans l’eau, ça progresse, affirme Yann Clay. A Sète, à Lille et contre Nice, on n’a perdu que d’un but. Ça veut dire qu’on n’est plus très loin. »

A quatre matches de la fin de la première phase, Douai a surtout ciblé deux rendez-vous : le 31 mars contre Sète (8e ) et le 14 avril face à Noisy-le-Sec (7e ), deux rivaux directs à battre pour ne pas finir avec le bonnet d’âne.

 

« On veut exister dans ce match »

« On a six points à chercher sur ces deux rencontres, résume le coach des FNCD. Notre équipe est jeune alors on fait logiquement face à un manque d’expérience. La réussite, parfois, nous a manqué mais, ces deux soirs-là, un supplément d’âme sera exigé. »

En attendant, les Nordistes se sont préparés au match « impossible » demain soir contre le Team Strasbourg. « On a une chance sur 1000 de gagner, sourit Yann Clay. On joue chez l’un des prétendants au titre où ça va jouer plus vite et plus fort. A l’aller, on avait perdu 12-4 mais en Coupe de la Ligue, pour la 3e place (le 28 janvier) , on ne s’était inclinés que 10-7… »

« Janvier a été un peu compliqué pour Strasbourg qui s’est vite remis le pied à l’étrier, conclut l’entraîneur douaisien. On va tout faire pour rivaliser le plus longtemps possible. On veut les embêter au maximum et exister dans ce match. »

 

Christophe SCHNEPP

Sorry, the comment form is closed at this time.