Water-polo – Pro A : le Team Strasbourg à Lille, demainSavoir enchaîner

Nov 25, 2016 par team_user Categorie: Partenaires, Pro A, Water Polo 0 comments

Sur la lancée de sa belle victoire à Montpellier, le Team Strasbourg entend bien enchaîner et prendre les trois points demain soir à Lille (7e ).

Corentin Lanau et le Team Strasbourg : confirmer à Lille.  photo archives dna - j.-C.Dorn

Corentin Lanau et le Team Strasbourg : confirmer à Lille. photo archives dna – j.-C.Dorn

  • « Avec un tel résultat en poche, c’est sûr que le voyage retour a été moins long ». Sébastien Bérenguel et ses joueurs ont savouré ce joli 10-9 rapporté samedi dernier de Montpellier mais se sont immédiatement remis au travail.

Redevenir leader unique

« Aujourd’hui, à part les trois points, il ne reste rien de ce match, estime Bérenguel. Car si nous ne devions pas gagner à Lille, notre victoire à Montpellier passerait dans l’ombre. »

Il est d’autant plus important pour les Strasbourgeois de s’imposer demain soir dans le Nord qu’une belle opportunité existe de redevenir leader unique de la Pro A car Marseille est exempt alors que Montpellier joue au Pays d’Aix. « Si on s’impose à Lille et que les Montpelliérains perdent ou font match nul, on sera seuls en tête. »

En termes de confiance, de travail et pour l’image du club, il n’y aurait rien de mieux, en effet, que de repasser aux commandes du classement avant les deux derniers matchs de l’année : la venue de Marseille (le 10 décembre) puis celle de Sète (le 17 décembre).

« Il est évident que nous sommes attendus au tournant »

Mais avant cela, il faudra faire baisser pavillon à des Nordistes qui occupent la 7e place avec une victoire (à Sète), un match nul (à Noisy-le-Sec) et trois défaites (à Marseille puis contre le Pays d’Aix et Montpellier).

Lille (qui s’est désormais rapproché du club de Tourcoing) compte deux Hongrois (Radocz et Boros) et un gaucher monténégrin (Giga). Sans oublier Charly Ben Romdhane, un ancien de la maison strasbourgeoise, lui aussi gaucher.

« Quand on joue dans le Nord, on connaît le refrain, sourit Bérenguel. Notre adversaire sera hargneux et aura hâte, dans son bassin, de faire tomber une grosse équipe. Il est évident que nous sommes attendus au tournant. Oui, on affiche une solidité mais on n’est à l’abri de rien. »

CS

Sorry, the comment form is closed at this time.