Water-polo – Pro A, demi-finale aller : Nice – Team Strasbourg (19h30)Bras de fer, acte 1

Mai 13, 2017 par team_user Categorie: Partenaires, Pro A, Water Polo 0 comments

Pour la troisième saison d’affilée, le Team Strasbourg s’est qualifié pour les demi-finales de Pro A. Comme l’an passé, il affronte Nice avec le match aller ce soir au bord de la Méditerranée.

Nikola Sutic et le Team Strasbourg ne vont pas être à la fête ce soir dans le bassin de Nice.  photo archives dna - jean-christophe dorn
Nikola Sutic et le Team Strasbourg ne vont pas être à la fête ce soir dans le bassin de Nice. photo archives dna – jean-christophe dorn
 

Le grand soir est arrivé pour les poloistes strasbourgeois qui se sont qualifiés en demi-finales de Pro A pour la 3eannée d’affilée.

En 2014/15, c’est le Cercle des Nageurs de Marseille qui avait écarté Strasbourg de l’accès en finale : 8-7 pour les Alsaciens au match aller suivi d’un terrible 17-4 au retour chez les Phocéens.

La saison dernière, les Strasbourgeois avaient hérité de Nice en demi-finale. Cette fois, l’empoignade avait été très serrée : 11-10 pour les Azuréens et 9-9 au match retour à la Kibitzenau.

Pour le millésime actuel, le Team Strasbourg, premier de la phase régulière (13 victoires, trois défaites) va de nouveau se frotter aux Niçois (4es , dix victoires et quatre défaites).

Dans l’autre demi-finale, Marseille, déjà titré à 36 reprises, reçoit Montpellier.

Pour l’acte 1 de ces demies, l’équipe recevante sera sous pression, contrainte de s’imposer avec le maximum de buts d’écart pour se ménager un match retour le plus confortable possible.

« Recevoir pour la demi-finale retour est le seul avantage, estime le gardien strasbourgeois Hugo Fontani, ancien de la maison niçoise. Car se qualifier pour la finale devant son public, c’est génial ! »

« Les compteurs seront remis à zéro »

La finale, les Alsaciens n’y sont pas encore. Car en face, Nice « une équipe agressive et qui nage vite » attend son adversaire de pied ferme, bien décidé à ne concéder aucun millimètre.

« On ne pense pas aux demies de 2016, on se concentre sur l’instant présent, poursuit Fontani. Et même si on a battu Nice en phase régulière (8-6 à la Kibitzenau) , les compteurs seront remis à zéro. C’est un match très serré qui s’annonce et on veut le gagner. On n’a peur de personne. »

Dans le camp niçois, outre le gardien de l’équipe de France Garsau, c’est tout l’effectif qui a des arguments de poids.

Les Français Bruyère (30 buts), Laversanne (27), Izdinsky (21) et Monneret ainsi que le Danois Hansen (25) seront les principaux dangers.

Face à cette armada, les Strasbourgeois pourront compter sur leur trio des « ic » : Bratic (39 buts), Babic (37) et Sutic (23), les artilleurs patentés.

Sans oublier les Français Vanpeperstraete (21), Jablonski (17) et Denux (14). Le duel s’annonce passionnant. A la clé, une finale de Pro A que les Niçois ont déjà vécue à la différence des Alsaciens dont la motivation sera décuplée.

CS

Sorry, the comment form is closed at this time.