Water-polo – Pro A : après Pays-d’Aix – Team Strasbourg (8-9)

Déc 18, 2017 par team_user Categorie: Partenaires, Pro A, Water Polo 0 comments

Une cadence de champion ?

Le Team Strasbourg a été sévèrement bousculé samedi soir au Pays d’Aix. Avoir su arracher la victoire dans la dernière seconde en dit long sur le self-control des Alsaciens qui terminent les matches aller invaincus. De quoi rêver d’aller très haut.

David Babic (à droite), le Slovène du Team Strasbourg, a été l’auteur du but le plus improbable de la phase aller de Pro A samedi soir au Pays d’Aix. PHOTO DNA - Jean-Christophe DORN
David Babic (à droite), le Slovène du Team Strasbourg, a été l’auteur du but le plus improbable de la phase aller de Pro A samedi soir au Pays d’Aix. PHOTO DNA – Jean-Christophe DORN
 

La gueule de bois a été sévère hier matin du côté d’Aix-en-Provence où les poloistes locaux se sont réveillés avec l’impression d’avoir vécu un cauchemar total la veille contre Strasbourg.

Alors que les Provençaux avaient mené toute la partie, ils ont vu les Alsaciens égaliser à 2’51 de la sirène (8-8), l’arbitre siffler une faute offensive contre eux avant que Babic ne trouve la cible dans la dernière seconde pour le 9-8.

Dans les commentaires aixois ramassés de ci, de là après ce formidable match entre le leader et son dauphin, il était question de « coup de poignard », de « hold-up » et « d’amertume ».

 

« L’équipe a un gros caractère »

Des opinions compréhensibles puisque, à cause de cette défaite, le Pays d’Aix glisse à la 3e place et cède son étage aux Marseillais vainqueurs de Nice (9-4).

Tout ceci n’atteint pas Igor Racunica dont les troupes bouclent la phase aller de Pro A avec huit victoires en autant de rencontres, toujours la meilleure défense (5 buts encaissés en moyenne…) et la 2e meilleure attaque.

« Samedi soir, si on en était restés à un match nul, je n’aurais pas été inquiet, analyse le coach strasbourgeois. Avoir réussi à gagner de cette façon prouve, une nouvelle fois, que l’équipe a un gros caractère. »

« Finalement, on n’aura mené au score qu’une seule fois et pendant à peine une seconde, sourit-il. Arrivés à la 3epériode, on n’avait toujours pas pu respecter notre plan de jeu à 100 % mais on est restés calmes. »

L’assurance sur ses capacités, le sang-froid quand la situation se tend : le Team Strasbourg affiche de belles vertus au terme du premiers tiers de la saison alors qu’il a croisé tous ses adversaires.

L’an dernier, les coéquipiers d’Hugo Fontani avaient fini les matches aller avec six victoires et deux défaites. Depuis, les garçons de la Kibitzenau n’ont cessé de progresser en s’adaptant au credo de leur nouveau patron : la défense, encore la défense, toujours la défense.

De telles statistiques ressemblent-elles de près à celle d’un futur champion ? Igor Racunica ne bronche pas et choisit de répondre entre les lignes : « Notre objectif est de continuer à tout gagner aux matches retour et de garder ce rythme. »

Rendez-vous le 20 janvier à Montpellier pour une reprise très musclée. Une nouvelle occasion de voir si le Team Strasbourg a de la suite dans les idées et s’il restera le patron.

 
Christophe SCHNEPP 
 

 

 

Sorry, the comment form is closed at this time.