Water-Polo – Pro A : après Olympic Nice – Team Strasbourg (4-7)

Mar 19, 2018 par team_user Categorie: Partenaires, Pro A, Water Polo 0 comments

Plus près de l’étoile

En disposant des Azuréens samedi soir, le Team a assuré sa place en play-offs et s’est encore rapproché de la pole position finale en saison régulière.

Nikola Sutic (à droite) et le Team Strasbourg gardent le bon cap avec un 12 e succès en 13 matches. PHOTO DNA – Jean-Christophe Dorn
Nikola Sutic (à droite) et le Team Strasbourg gardent le bon cap avec un 12 e succès en 13 matches. PHOTO DNA – Jean-Christophe Dorn

Les Strasbourgeois avaient bien raison de se méfier de leur déplacement sur la Côte d’Azur. Rares sont les formations qui, cette saison, ont autant malmené le Team. En début de troisième période, Michal Izdinsky a donné l’avantage aux Niçois (4-3). Il a alors fallu toute la solidité et la sérénité du leader de Pro A pour inverser la tendance.

 

Un éblouissant Hugo Fontani dans la cage

Cette douzième victoire de la saison, les Alsaciens la doivent à un éblouissant Hugo Fontani dans la cage tout autant qu’à un quatrième quart-temps exceptionnel d’autorité. Il n’y avait plus moyen de marquer pour l’équipe locale.

De l’autre côté de la piscine, une réalisation de Boris Letica et un doublé de David Babic ont matérialisé le succès visiteur dans les trois dernières minutes de jeu (4-7).

Dominé deux fois dans le bassin niçois la saison dernière (10-5 en saison régulière et 9-8 en play-offs), le Team s’est souvenu combien il était compliqué de dicter sa loi sur la Promenade des Anglais.

« Une fois de plus, c’est notre défense qui nous fait gagner le match, estime Igor Racunica. Nice a eu l’avantage dans la deuxième puis la troisième période mais on a fait la différence au score lorsque l’on a réussi à neutraliser leurs attaques. »

Le plan de jeu, souhaité par le coach strasbourgeois, était au départ de « couper le jeu rapide niçois ». « Nous savons que la contre-attaque est leur point fort. Ils ont deux ou trois joueurs redoutables dans ce secteur. Ce que l’on voulait, c’était donc jouer de façon sécurisée en attaque, ne pas rendre les ballons trop facilement et effectuer un gros travail de repli défensif à la perte de la possession. »

Si Nice va devoir batailler jusqu’au bout – principalement avec Montpellier – pour l’accession aux play-offs, Strasbourg a validé mathématiquement son ticket samedi soir.

« C’est le premier objectif que nous avions, il est accompli » apprécie Igor Racunica. En vue d’obtenir le privilège de recevoir au match retour en demi puis en finale, le Team entend désormais préserver sa pole position en saison régulière.

 

« Notre destin en main »

« On a la chance d’avoir notre destin en main » commente le boss. Sa formation doit encore grappiller quatre points lors de ses trois dernières rencontres pour se mettre hors de portée de Marseille et Aix, ses deux plus proches poursuivants.

Au regard du calendrier qui l’attend, le défi semble largement à sa portée. Au-delà du choc contre Aix (le 14 avril), Strasbourg accueillera Douai (le 24 mars) et ira à Sète (le 21 avril), deux pensionnaires du fond de la classe.

 

Tony PERRETTE

Sorry, the comment form is closed at this time.