Water-polo – Eurocup Budapest

Le Team toujours en course

Après sa défaite inaugurale face aux Hongrois de Szeged, réveil pénible pour Strasbourg hier matin face au quadruple champion de l’EuroCup. Mais même à domicile et vainqueur de deux longueurs, Ferencvaros a eu toutes les peines du monde à se défaire de Français accrocheurs.

« A chaque fois qu’on revenait au score, c’était tendu », avoue Sébastien Bérenguel, le coach alsacien. Autour de la recrue Babic, buteur à cinq reprises à intervalles réguliers, Strasbourg répond du tac au tac, ne se laissant distancer qu’en première et dernière période.

« On monte en puissance à chaque match et on se trouve de mieux en mieux, retient Bérenguel. On a tenu tête à deux grosses équipes mais la difficulté, on le sait, est de tenir le rythme. Là, on doit prendre les trois points contre Esslingen, sinon ça va devenir compliqué. »

Mise en pratique quelques heures plus tard lors du deuxième galop de la journée. Dernier avant la rencontre, le Team se replace parfaitement en expédiant quatorze punchs dans le visage des Allemands. En démarrant pied au plancher (7-1 à la mi-temps), les partenaires de Fontani se sont évité une fin de match tendue. Suite du marathon ce soir (20h20) contre les Italiens d’Acquachiara finalistes l’an dernier et pas si imprenables. Sébastien Bérenguel est lucide et déterminé : « On savait que ça allait se jouer sur la fin, alors pourquoi pas prendre les points contre Acquachiara ? ».

C.S, DNA le 02.10.2015

Sorry, the comment form is closed at this time.