Pro A : après CN Marseille – Team Strasbourg (10-6) Retour sur terre

Avr 24, 2017 par team_user Categorie: Non classé, Partenaires, Pro A, Water Polo 0 comments

Après sept victoires de rang, les Bas-Rhinois ont grillé leur joker dans la course à la première place de la saison régulière, en s’inclinant samedi soir sur la Canebière.

Les Strasbourgeois ont grillé leur joker et n’ont désormais plus droit à l’erreur.  PHOTO DNA – Jean-François Badias
Les Strasbourgeois ont grillé leur joker et n’ont désormais plus droit à l’erreur. PHOTO DNA – Jean-François Badias
 « On avait le droit à un faux-pas sur la phase retour. Maintenant, on n’a plus de joker », lâche Pierre Chion. Lui et ses partenaires ont toutefois encore leur destin en main pour accrocher la première place en saison régulière.

Il leur faudra, pour cela, s’imposer dans la piscine de Sète, avant-dernier du classement, samedi. Au bénéfice de la différence particulière, ils récupéreraient ainsi la position de pointe au détriment de Montpellier qui n’a plus de match à disputer.

Marseille, qui aura donc battu deux fois Strasbourg cette saison, a interrompu la série de sept victoires consécutives du Team, brutalement redescendu sur terre. « Une victoire méritée , comme l’admettait, fair-play, Pierre Chion. On n’a pas eu notre rayonnement habituel en attaque. Ils ont eu plus d’efficacité que nous. L’équipe n’était pas à son meilleur niveau. Et quand tu vas à Marseille, il faut être au top pour espérer gagner. »

Beaucoup d’exclusions

Le coach Igor Racunica était privé de David Babic, ménagé en raison d’un problème à l’épaule. En défense, Strasbourg a souffert en concédant notamment un grand nombre d’exclusions temporaires (13 contre 5 à Marseille). « On a parfois joué beaucoup trop haut au pressing », déplorait Chion. En pointe, le CNM aligne aussi trois redoutables éléments (Camarasa, Bicari et Vernoux) qui se succèdent tout au long de la partie pour épuiser l’escouade adverse.

« Leurs trois pointes, ce ne sont pas des cure-dents (sic). C’est la seule équipe de Pro A à pouvoir aligner trois joueurs aussi forts à ce poste » révèle l’ancien Marseillais du Team.

Rapidement menés à la marque, les Strasbourgeois n’ont jamais pu revenir, laissant l’écart croître inexorablement au fil des quart-temps. « Eux ont fait leur match. Nous, on n’a pas été au rendez-vous. La différence est là. »

Selon la formule consacrée, cette défaite – seulement la troisième cette saison – peut être un mal pour un bien. « Cela nous remet en alerte, estime Pierre Chion qui a inscrit son quatrième but de la saison samedi soir. On n’est pas imbattables, loin de là. On doit avoir tout ça en tête pour éviter de reproduire la bêtise que l’on fait chaque année en se faisant sortir dès le premier tour des play-offs… »

En terminant en tête de la saison régulière, Strasbourg croiserait le fer avec le 4e de Pro A (aller le 13 mai, retour le 20 à la Kibitzenau). Autrement dit, le perdant du match Nice-Marseille prévu samedi prochain. « Notre priorité, c’est d’abord de bien conclure à Sète. Peu importe l’adversaire, on sait qu’on affrontera une équipe très solide en demi-finale. » Le chemin vers le titre sera semé d’obstacles.

Sorry, the comment form is closed at this time.