Le Team Strasbourg se prépare

Armés pour l’Europe ?

A mi- chemin dans leur préparation , les Strasbourgeois prennent leurs marques en vue de la reprise de la Pro A le 12 septembre, à domicile contre Douai. Et ils vont bientôt savoir s’ils sont taillés pour un autre enjeu d’ envergure : l’Eurocoupe.

Sébastien Bérenguel ont de beaux objectifs cette saison
PHOTO DNA – Jean- François Badias 

Peu d’équipes peuvent se targuer de pouvoir conserver tout un groupe d’une saison à l’autre.

À la faveur de sa quatrième place – synonyme d’Europe – l’an dernier, Strasbourg a réussi ce tour de force, tout en y associant quelques judicieux ingrédients.

Quatre renforts, recrutement bouclé

Ainsi, le coach Sébastien Bérenguel a pu voir apparaître quatre renforts, histoire aussi d’aborder l’Eurocoupe le plus sereinement possible.

« Notre état d’ esprit a été de nous renforcer pour demeurer dans les quatre meilleurs de Pro A et rester européens tout en espérant faire mieux à chaque fois », indique le technicien .

La profondeur de banc, qui faisait tant défaut , semble a priori plus élargie aujourd’hui. Et avec leur quatuor de recrues , les Bas-Rhinois ont doublé certains postes clés . Pas de trop à l’ heure d’aborder une saison sur deux gros tableaux.

Aubin Denux (19 ans), en provenance du Pays d’Aix, épaulera Romain Blary en pointe , tandis que le néo – international français Pierre- Frédéric “Pef” Vanpeperstraete (23 ans) arrive de Douai pour évoluer en tant que défenseur-pointe ( voir notre édition du 1 er août ).

« Être prêt début octobre »

De son côté, l’ex- portier mulhousien Jean-Baptiste Schmitt (32 ans) revient au bercail et sera la doublure de Hugo Fontani dans les cages.

Enfin, le Slovène d’origine croate David Babic (25 ans), après trois belles saisons à Nice, sera le joueur polyvalent par excellence.

Question préparation, les bras sont tendus vers le premier tour de l’Eurocoupe (voir encadré) et le Team Strasbourg, de l’aveu même de Bérenguel, connaît « un premier mois plus dur que l’an dernier », où la Pro A n’avait repris que fin octobre.

Et le coach de rajouter : « Je dis souvent aux gars que pour être beau , il faut souffrir. On veut être prêt pour le premier tour début octobre. Quand on aura fait dix ans en Coupe d’Europe, on pourra dire qu’on sera un grand club. Pas avant. »

L.W. DNA le 26.08.2015

Sorry, the comment form is closed at this time.