Après Team Strasbourg – Nice (8-6) Au beau fixe

Mar 20, 2017 par team_user Categorie: Partenaires, Pro A, Water Polo 0 comments

Avis de grand beau temps sur le Team Strasbourg qui, samedi soir face à Nice, a signé sa dixième victoire de la saison et la 5e consécutive. De quoi capitaliser de la confiance avant de recevoir le leader Montpellier dans quinze jours.

David Babic (meilleur buteur de Pro A) et le Team Strasbourg continuent sur leur belle lancée qui les mène au play-off.  PHOTO DNA Jean-François BADIASDavid Babic (meilleur buteur de Pro A) et le Team Strasbourg continuent sur leur belle lancée qui les mène au play-off. PHOTO DNA Jean-François BADIASCela faisait déjà belle lurette que les poloistes strasbourgeois avaient assuré leur place dans le Top 4 de Pro A, synonyme de play-off. Il reste simplement à savoir s’ils resteront 2es ou parviendront à chiper la place de leader à Montpellier, leur prochain adversaire, le 1er avril à la Kibitzenau.

Dans le play-off (demi-finales puis finales), être premier ou deuxième après la phase préliminaire, assurera de jouer les demies à domicile, un avantage non négligeable tant le niveau est serré, cette année, entre les prétendants au titre.

À quatre journées du terme, le Team Strasbourg (avec 30 points), n’est pas encore mathématiquement sûr d’être 2e d’autant plus qu’après avoir reçu Montpellier (1er ) puis Lille (7e ), il se déplacera chez des Marseillais (3es ) aux abois puis chez les redoutables Sétois (8es ). Un programme musclé.

Un sérieux candidat au titre

« Tout peut se passer cette saison, constate Hugo Fontani, le gardien bas-rhinois, auteur d’une quinzaine d’arrêts cinq jours après avoir gardé le but français en Ligue Mondiale en Croatie. On voit qu’Aix, Marseille et Nice sont très proches. Gagner contre Montpellier dans quinze jours sera essentiel. Et on ne va pas se gêner pour continuer à nous imposer jusqu’au bout. »

Quant au match de samedi contre Nice, le portier du Team se montre satisfait de sa défense. « Les gars ont rendu une belle copie, les blocs étaient bien pris. On n’a encaissé que six buts contre dix au match aller. Le match était très serré, on s’y attendait. On n’a jamais vraiment été en danger mais on n’a jamais non plus dominé outrageusement. »

Entre les deux meilleures défenses de Pro A, il ne fallait effectivement pas s’attendre à un déluge de buts. Devant sa cage, Fontani a vu venir la grande majorité des tirs azuréens de loin. « Beaucoup étaient des shoots forcés, précisément parce que notre défense était bien en place. »

Et s’il s’en veut de ces deux tirs niçois dont un qui lui glisse dans les doigts, Hugo Fontani a su rester vigilant toute la partie face à un adversaire qui n’a vraiment capitulé que dans la dernière minute quand Vanpeperstraete marquait le 8-6.

« Je ne l’ai même pas vu son but, plaisante le gardien. Je vois juste qu’il a des Niçois sur lui puis qu’il y a de la mousse et j’entends alors le public crier… » De la mousse et de la joie, on en souhaite encore d’autres livraisons à cette belle équipe strasbourgeoise qui garde la cadence, celle d’un sérieux candidat au titre.

CS 

Sorry, the comment form is closed at this time.