Water-polo – Pro A : Team Strasbourg – Montpellier (10-4)

Oct 29, 2017 par team_user Categorie: Divers, Partenaires, Pro A, Water Polo 0 comments

En mode impitoyable

La déferlante strasbourgeoise continue son avancée. Hier soir, c’est Montpellier qui en a été victime en s’inclinant sans contestation possible.

Babic et Strasbourg: seuls leaders de la Pro A. PHOTO archives DNA – J.-C. DORNBabic

Les fourches caudines du Team Strasbourg se sont dressées hier soir à la Kibitzenau et c’est Montpellier qui y a perdu ses quelques illusions en concédant une nette défaite qui permet aux Alsaciens d’occuper seuls la tête du classement de la Pro A.

Bratic ouvre le score sur une contre-attaque initiée par Babic et relayée par Letica (1-0).

Delgado bloque un tir strasbourgeois mais voit ses coéquipiers se heurter à une défense adverse bien en place.

Si Piot trouve le poteau de Fontani, Letica est plus adroit pour le 2-0 en supériorité numérique. Le gardien du Team commence à ratisser large devant son but et c’est Vanpeperstraete, de loin, qui fait le break pour Strasbourg (3-0).

Montpellier reste en difficulté dans la deuxième période. Kujacic trouve la transversale et Fontani est déchaîné. Zivkovic finit par trouver la faille et ouvre le compteur des Héraultais (3-1).

La réplique alsacienne est cinglante et le score monte à 5-1 par un doublé de Babic, d’abord, en coin, puis de loin, avec une splendide lucarne.

Montpellier tente, mais ne trouve pas la cible. La défense de Strasbourg maintient les tireurs adverses à distance et Fontani contrôle leurs tirs.

Sutic inscrit le 6e but du Team avant que Kalinic ne réduise (un peu l’écart). 6-2 à la moitié du match: une bonne partie du chemin est fait pour les Alsaciens.

Le MWP profite de la pause pour rebrancher les câbles et lancer sa révolte. Si Sutic refait mouche (7-2), les «ic» de Montpellier lui renvoient la monnaie: Kalinic sur penalty et Kujacic plein axe (7-4).

Les Héraultais n’ont plus que trois buts de retard. Strasbourg le sent et, malgré un jeu un peu moins tranchant, se remet à l’abri par Babic (8-4) alors que Fontani (15 arrêts au total) a définitivement posé les barbelés devant son but.

Dans la quatrième période, le 9e but strasbourgeois est beau: arrêt de Fontani, remontée de balle de Babic, longue passe pour Vanpeperstraete qui, à la volée et dos au but, trompe Delgado.

Montpellier n’y est plus, rate deux «zones +». Strasbourg lève un peu le pied, se permet même de gâcher à son tour trois supériorités numériques, mais enfonce le dernier clou par Bratic (10-4).

La puissance défensive du Team et sa capacité offensive ont de nouveau parlé.

Christophe Schnepp 

Sorry, the comment form is closed at this time.