WATER-POLO – Pro A : le Team Strasbourg à Sète – Objectif pôle

Avr 28, 2017 par team_user Categorie: Non classé, Partenaires, Pro A, Water Polo 0 comments

Le Team Strasbourg boucle la saison régulière par un déplacement demain à Sète (20h). Avant les play-offs, la première place est en jeu.

Jean-Baptiste Schmitt (Team Strasbourg): gagner à Sète pour redevenir leader avant les play-offs. PHOTO DNA - Michel FRISON

Jean-Baptiste Schmitt (Team Strasbourg): gagner à Sète pour redevenir leader avant les play-offs. PHOTO DNA – Michel FRISON

 L’ENJEU. – Montpellier (1er ), qui a disputé l’intégralité de ses matchs en saison régulière, compte actuellement trois points de plus que Strasbourg. Si les Alsaciens s’imposent demain soir à Sète, ils reprendront la pole position au bénéfice de la différence de buts particulière (NDLR : deux victoires face à Montpellier).

A contrario, un nul ou une défaite des Alsaciens laisserait le fauteuil aux Héraultais.
 
Double bénéfice

Ces derniers temps, Igor Racunica, le coach du Team, n’a eu de cesse de marteler que la première place était l’objectif affiché de son équipe.

Le bénéfice est double : d’abord croiser le 4e plutôt que le 3e de Pro A en demi-finale, puis avoir le privilège de recevoir au match retour d’une éventuelle finale.

En terminant en tête, le Team affronterait le vaincu du match Nice-Marseille prévu demain soir. Les demi-finales se disputeront les 13 et 20 mai (match retour à la Kibitzenau).

ADVERSAIRE. – Sète Natation occupe actuellement la 8e et avant-dernière position de Pro A avec seulement trois victoires en 15 journées.

Si les Héraultais, qui évoluent dans la piscine Antigone de Montpellier, présentent la deuxième plus mauvaise défense (près de 14 buts encaissés par match), ils s’appuient sur une attaque performante (5e de Pro A).

Peisson (29 buts), Reixach-Boix (22) et Devemy (20) sont les meilleurs artilleurs de Sète. La particularité, c’est que cette équipe a marqué plus de buts cette saison que le 3e (Nice, avec 154 contre 153) et a quasiment autant fait trembler les filets que Strasbourg (162). De toute évidence, la formation sudiste n’est pas du genre à fermer la boutique.

MATCH ALLER. – Le 17 décembre dernier, le Strasbourg – Sète était le premier match après l’éviction de Sébastien Bérenguel. Avant la prise de pouvoir d’Igor Racunica, c’est Pierre Chion qui avait assuré l’intérim comme coach. Les locaux n’avaient rencontré aucune difficulté pour se débarrasser des Héraultais (22-10). L’écart, déjà conséquent après neuf minutes de jeu (7-0), n’avait cessé de croître au fil de la partie.

Si Marko Bratic s’était distingué en réalisant un quintuplé, onze des douze joueurs de champ alignés sur la feuille de match avaient alimenté le tableau d’affichage et matérialisé, avec autorité, la supériorité alsacienne.

INFIRMERIE. – Victime d’une douleur à l’épaule, le Slovène David Babic avait dû déclarer forfait pour le déplacement à Marseille (10-6), samedi dernier.

Toute prise de risque étant inutile à quinze jours des play-offs, le deuxième meilleur buteur du Team pourrait être, à nouveau, ménagé demain soir à Sète. Il tiendra logiquement sa place lors des demi-finales du championnat.

Sorry, the comment form is closed at this time.