Water-polo – Pro A (5e journée) : Team Strasbourg – Nice (20h30) Garder le feu sacré

Nov 11, 2017 par team_user Categorie: Partenaires, Pro A, Water Polo 0 comments

Le Team Strasbourg, leader de la Pro A, surfe actuellement sur le haut de la vague et entend bien garder cette belle cadence, ce soir face à Nice, son rival le plus menaçant du moment.

Face à Nice (son ancien club), même les arrêts et parades peu orthodoxes seront les bienvenus pour Hugo Fontani, le gardien du Team Strasbourg.  PHOTO archives DNA – Jean-François Badias
Face à Nice (son ancien club), même les arrêts et parades peu orthodoxes seront les bienvenus pour Hugo Fontani, le gardien du Team Strasbourg. PHOTO archives DNA – Jean-François Badias
 

Les amateurs de water-polo peuvent se frotter les mains : ce soir à la Kibitzenau, deux ténors de la Pro A vont entrer en collision frontale pour le match le plus attractif de la 5e  journée.

D’un côté, le Team Strasbourg, solide leader avec quatre victoires en autant de matches et la meilleure défense avec 17 ballons qui sont entrés dans le but alsacien.

De l’autre côté, l’Olympic Nice Natation (2e ), lui aussi invaincu mais avec un match en retard. Les Azuréens ont une attaque un peu moins tranchante que les Alsaciens (38 buts contre 43), mais n’ont, eux aussi, concédé que 17 buts.

« C’est un rendez-vous important qui nous attend contre un rival direct, annonce Igor Racunica, le coach strasbourgeois. Mais s’il y a un perdant, il n’aura pas perdu de trophée car la saison est encore longue. »

Y aura-t-il un perdant d’ailleurs ? Les deux équipes semblent tellement proches que l’hypothèse d’un match nul n’est pas à écarter. Mais dans leur bassin, devant leurs supporters, Hugo Fontani et ses coéquipiers voudront vaincre, c’est une évidence.

 

« Concentration et sang froid »

« C’est un match intéressant qui se présente et je suis curieux de voir ce que ça va produire au niveau du score, ajoute Igor Racunica. Les statistiques sont une chose, mais la certitude, c’est que cette rencontre va être dure comme à chaque fois que l’on joue Nice (*). »

L’envie de rester le leader invaincu et la motivation de demeurer les patrons de la Kibitzenau seront les carburants essentiels des Strasbourgeois ce soir. Les Niçois, eux, savent que s’ils s’imposent, ils reviendront à la hauteur des Alsaciens et relanceront le haut du classement.

Et les Azuréens sont pourvus pour atteindre cet objectif : Garsau, le gardien de l’équipe de France, Laversanne (9 buts) et Izdinsky (6), l’Italien Rocchi sans oublier Rodin, l’enfant de Nice, parti s’aguerrir au Mornar Split (Croatie) avant de rejoindre la Baie des Anges.

« La concentration, le sang-froid seront les paramètres de base, conclut Igor Racunica. L’équipe est en confiance et s’est bien préparée. Nous avons examiné le jeu niçois à la vidéo. Notre adversaire est homogène et compact, mais nous avons vu des choses intéressantes. » Comme, par exemple, le fait que Nice prend plus de buts au fil des rencontres ?

Au grand complet, le Team Strasbourg est prêt pour ce choc au sommet. S’il s’impose, il bétonnera encore davantage sa position de leader. Avec le feu sacré qui l’anime depuis le début de la saison, il n’a aucune raison d’en douter.

(*) La saison dernière, Strasbourg avait battu Nice en demi-finale : défaite 9-8 à l’aller, victoire 9-4 au retour.

Christophe SCHNEPP

Sorry, the comment form is closed at this time.