Water-polo – Ligue des championsLe décor est planté

Sep 18, 2017 par team_user Categorie: Partenaires, Pro A, Video, Water Polo 0 comments

Le Team Strasbourg a terminé sur une bonne note en dominant aisément Istanbul hier (14-7). Les Alsaciens n’iront pas plus loin en Ligue des champions mais ont posé des jalons intéressants pour le championnat qui commence le 7 octobre.

Les trois matches de la Ligue des Champions seront bien utiles à Pascal Janssen (à droite, face au Turc Acar) et au Team Strasbourg. PHOTO DNA - Jean-Christophe DORN
Les trois matches de la Ligue des Champions seront bien utiles à Pascal Janssen (à droite, face au Turc Acar) et au Team Strasbourg. PHOTO DNA – Jean-Christophe DORN
 

Le rideau est tombé sur le premier tour qualificatif de la Ligue des champions à la piscine de la Kibitzenau où, trois jours durant, un water-polo puissant, rapide et spectaculaire a été vu.

Au final, la hiérarchie est respectée : les Monténégrins du Jadran Herceg Novi terminent en tête devant les Italiens du CC Naples. Strasbourg est 3e et Istanbul ferme la marche.

 

« L’équipe a prouvé qu’elle a du caractère »

Pour les Alsaciens et les Turcs, la campagne européenne est déjà terminée. Si les Stambouliotes rentrent au pays avec trois lourdes défaites dans les valises, les Alsaciens peuvent se mordre les doigts tant ils ont été proches de la victoire vendredi et samedi.

« Après ces deux défaites d’un but, il n’était pas facile de se relancer, admet l’entraîneur Igor Racunica. Mais l’équipe a prouvé qu’elle a du caractère et on a pu finir sur une bonne note. »

Dans la rencontre d’hier qui ne comptait pour rien, si ce n’est de ne pas hériter de la cuillère de bois, le Team a été solide et concentré pour passer 14 buts à des Turcs assez vite pris dans la nasse.

« On prend sept buts et c’est sept de trop, pestait Hugo Fontani, le gardien de but strasbourgeois.

«On se sentait un peu rouillés et coincés à l’échauffement mais on a su se remobiliser pour aller chercher cette victoire. »

Dans une rencontre un brin décousue, le Team a fait le break dans les périodes 2 et 3. L’occasion pour le Croate Bratic, discret en attaque samedi contre Naples, d’être à son avantage avec cinq réalisations.

Et en toute fin de rencontre, la jeune garde de la Kibitzenau (Chion et Rachedi) ainsi que Schmitt (2e gardien) sont entrés en jeu pour participer à la fête.

« On voulait vraiment gagner, au moins pour nos spectateurs, ajoute Racunica. Je suis content de mes joueurs mais je savais ce dont ils étaient capables. Une grande expérience a été prise sur ces trois matches européens. Nous sommes sur la bonne voie. »

 

«Plein de choses à retenir»

« Malgré la frustration de n’être pas passés au 2e tour préliminaire de la Ligue des champions, il y a plein de choses à retenir de ce week-end. On va un peu se reposer et repartir au travail. »

Il reste désormais trois semaines au Team pour peaufiner ses réglages et récupérer son unique avant de pointe « de métier » (*).

Le 7 octobre, la venue de Noisy-le-Sec (renforcé par l’ex-Strasbourgeois Quentin Blary) devra être synonyme de départ en fanfare. Le décor est planté et il est prometteur. On attend à présent un scénario du même standing.

CS

(*) Forfait à cause d’une blessure à l’oreille (tympan), Aubin Denux sera encore au repos pour une bonne semaine.

Sorry, the comment form is closed at this time.