Water Polo – Ligue des Champions : Team Strasbourg – Herceg Novi (6-7)Loin d’être ridicules

Sep 16, 2017 par team_user Categorie: Partenaires, Pro A, Video, Water Polo 0 comments

Les Strasbourgeois ont cédé de justesse face au favori monténégrin, hier soir à la Kibitzenau. Le Team doit battre Naples à 20h30 pour entretenir l’espoir dans ce premier tour qualificatif.

Les Strasbourgeois ont tout donné hier. Ils défieront Naples ce soir. PHOTO DNA – Jean-François Badias
Les Strasbourgeois ont tout donné hier. Ils défieront Naples ce soir. PHOTO DNA – Jean-François Badias
 

La parenthèse, longue de quatorze ans, s’est refermée hier soir à la Kibitzenau. La dernière participation du Team Strasbourg (SNS à l’époque) à la prestigieuse Ligue des Champions remontait à 2003.

Pour replonger dans le grand bain européen, les hommes d’Igor Racunica avaient fort à faire en hors-d’œuvre.

Le moins que l’on puisse écrire, c’est qu’ils ont fait mieux que se défendre face au Jadran Herceg Novi, champion du Monténégro en titre.

Des gardiens qui brillent de mille feux pour annihiler les assauts adverses

Admirables d’intensité et d’abnégation en défense, les Bas-Rhinois se sont même offert le luxe d’obtenir deux balles d’égalisation dans la dernière minute du temps réglementaire. Deux possessions finalement neutralisées par l’équipe des Balkans.

Dès l’entame de match, le ton était donné. Après une quarantaine de secondes de jeu, Merkulov allumait une première mèche de loin pour déflorer le tableau d’affichage (0-1, 1e ).

Loin de se laisser impressionner, les locaux répliquaient de belle manière. Une merveille de lob, signée Sutic, remettait d’abord les deux formations dos à dos (1-1, 3e ).

Une poignée de secondes plus tard, Strasbourg obtenait un penalty, converti sans trembler, par Babic (2-1, 4e ). Les protégés de Vladimir Gojkovic – également entraîneur de la sélection monténégrine – appuyaient brutalement sur l’accélérateur. Merkulov, encore lui, puis Petkovic et Krijestorac redonnaient de l’air à leur équipe (2-4, 7e ). Dans les ultimes secondes, Vanpeperstraete traînait en renard pour réduire l’écart (3-4, 8e ).

Si la première période s’était révélée fertile en buts, il en était autrement du quart-temps suivant. Petkovic avait beau refaire le break pour Herceg Novi (3-5, 10e ), ce sont plutôt les gardiens de but qui s’illustraient. Hugo Fontani dans la cage française et Slaven Kandic dans celle des Monténégrins brillaient de mille feux pour annihiler les assauts adverses.

Après le changement de côté, le scénario n’évoluait guère rappelant le célèbre adage selon lequel plus le niveau augmente, plus les défenses font la différence.

Exemplaires de solidarité dans ce secteur de jeu, les Alsaciens ravivaient plus que jamais la flamme de l’espoir. En fin de période, Lanau tirait profit d’une situation de supériorité numérique pour ramener les siens sur les talons monténégrins (4-5, 24e ).

Balles d’égalisation

Dans l’ultime quart-temps, les deux formations se répondaient coup pour coup. Dès que le Jadran Herceg Novi parvenait à grappiller deux longueurs d’avance, le Team lui faisait l’affront de recoller tout près. Jusqu’à cette dernière minute de jeu frustrante. À 6-7, Strasbourg obtint alors deux ballons pour égaliser. Deux opportunités gâchées car mal maîtrisées.

« Ce qui a fait la différence, c’est l’expérience, regrette Igor Racunica. Mes joueurs ont été exceptionnels, je leur tire un grand coup de chapeau. La seule chose qui nous fait défaut, c’est la gestion des dernières situations. C’est le métier qui rentre. Mais on n’a pas à rougir. Ce qu’on a réalisé face à cette équipe habituée à la Ligue des Champions, c’est juste incroyable. »

Toutefois, le Team est déjà dos au mur, dans l’obligation de faire tomber Naples ce soir (20h30). Les Italiens ont surclassé Istanbul (17-8), hier en lever de rideau. « Ce sera le même type de match que face aux Monténégrins, promet le coach strasbourgeois. On a rien à perdre. Si on fait la même prestation que ce soir (hier) , je suis curieux de voir ce que ça peut donner. »

TP

Sorry, the comment form is closed at this time.