Plongeon – Coupe de France à Strasbourg

Bisch : objectif Rio

L’élite française du plongeon s’était donné rendez-vous ce week-end à Schiltigheim. Le Fédinois Gwendal Bisch s’y est distingué. Samedi, il s’envole pour Rio.

Gwendal Bisch part samedi à Rio en quête olympique. PHOTO DNA – Jean-François BADIAS

Il va fêter ses 18 ans le 28 août prochain, juste après les Jeux olympiques de Rio. Gwendal Bisch, le grand espoir du plongeon français, vit une année 2016 incroyable.

Ce week-end à Schiltigheim, il s’est montré dans une forme olympique, en décrochant trois titres de champion de France (-18 ans 1m, -18 ans et -20 ans 3m) et un titre de vice-champion de France (3 m seniors), le tout en battant, à chaque fois, son record de points.

Rosset : « Va-t-il réussir à gérer son stress et la pression ? »

Le jeune Fédinois, sociétaire du Team Strasbourg, rêve maintenant d’une première participation aux Jeux olympiques. Pour cela, il lui faut passer par la Coupe du monde, tournoi de qualification à Rio, dans deux semaines et il s’envole dès samedi pour le Brésil.

Le Lyonnais Matthieu Rosset, triple champion d’Europe et chef de file du plongeon français, était à Schiltigheim ce week-end, où il a remporté le 3m devant Gwendal Bisch qu’il connaît très bien. « Je l’ai vu tout petit, il a du talent mais il est encore jeune. Il est sur la bonne voie.

« D’un point de vue technique, il a toutes ses chances à Rio, mais son problème est mental, il ne faut pas qu’il y aille en tant que spectateur, mais plutôt en tant qu’acteur. Comment va-t-il réussir à gérer son stress et la pression ? C’est la question essentielle. »

Avant de conclure : « Tout peut arriver en plongeon… » Rosset, lui, est déjà qualifié pour les JO de Rio, à 3m, où son objectif est de terminer dans les 12 premiers, et il va lui aussi tenter de se qualifier au 3m synchro dans 15 jours.

Dans quel état d’esprit se trouve Gwendal avant cette épreuve de Coupe du monde brésilienne ? « Je suis stressé », avoue le jeune champion, « c’est ma première compétition à ce niveau et je vais me retrouver avec les meilleurs mondiaux.

«On part samedi avec Matthieu (Rosset) , Benjamin Auffret, Laura Marino et Antoine Catel. On aura une semaine d’entraînement, avant le début de la “compet’”.»

Son entraîneur, Alexis Coquet est confiant : « S’il plonge comme lors de ces Championnats de France, il a sa place parmi les 22 ou 23 premiers. » Et de raconter la mésaventure qui vient d’arriver à Gwendal à Rostock (23e ) une semaine auparavant.

« C’était un Grand prix FINA, avec la participation de 20 nations. Gwendal a complètement craqué et il a pris une sacrée claque en terminant dernier. Il se voyait en dessous des autres, plus spectateur qu’acteur, alors qu’il avait sa place dans les 15 premiers.

« Une claque utile et positive, qui a nécessité de travailler avec un psy. Il est remonté encore plus fort, la preuve avec ses records de points aux championnats de France. »

Sa mère, Nathalie, présidente du Team Strasbourg et sans doute sa plus fidèle supportrice, abonde dans ce sens : « Il est parti tout seul à Rostock avec l’INSEP, sans Alexis Jandard et ses copains, et il a perdu tous ses repères. »

Espérons qu’à Rio, dans 15 jours, Gwendal Bisch partira avec le plein de confiance car, répétons-le, techniquement le jeune Fédinois a sa place parmi les plus grands, une qualification pour les JO est jouable.

Lors de ces Championnats de France, où 11 clubs ont fait le voyage jusqu’à Schiltigheim, une autre satisfaction est venue du côté du Team Strasbourg, avec la qualification pour le tournoi des 7-Nations à Edimbourg, les 19 et 20 mars, de Léa Bonnaud à 1m et 3m. La Strasbourgeoise a beaucoup progressé et est partie pour faire une grande saison, avec comme objectif une qualification pour les Championnats d’Europe en Croatie, au mois de juin.

Léa Bonnaud aux 7-Nations

Alexis Jandard, qui revient de blessure et qui n’a pu se qualifier pour Rio, a lui aussi réalisé un super week-end. Il a décroché sa qualification pour tous les Grand prix FINA de la saison et a permis de qualifier un synchro de base pour Rio, avec Matthieu Rosset.

Le Polonais Chris Kolanus, entraîné par Alexis Coquet, va, de son côté, participer à la Coupe du monde de cliff diving à Abu Dhabi fin février. Enfin, coup de chapeau et mention spéciale au jeune Edvard Ghotanhian (9 ans) qui a terminé 5e en poussins.

M-G. DNA le 08.02.2016

Sorry, the comment form is closed at this time.