Water-polo – Pro A, 3e -4e place, match aller : Montpellier – Team Strasbourg (08.06.16-20h)

Se remobiliser

Privés de finale par Nice, les Strasbourgeois doivent transiter vers le nouvel objectif : la 3e place dont le match aller se joue ce soir à Montpellier.

Le capitaine strasbourgeois Igor Racunica (à l’arrière-plan) va tenter de mener ses troupes à la 3 e place.
PHOTO DNA – FRANCK KOBI

L’enchaînement des matches du play-off ne laisse pas beaucoup de temps pour gamberger. Et c’est peut-être une bonne chose pour le Team Strasbourg qui s’est vu barrer l’accès en finale par Nice (11-10 à l’aller, 9-9 au match retour).

Dès lundi, les coéquipiers du capitaine Igor Racunica se sont remis à l’eau pour préparer leur dernier défi de la saison : chercher la 3e place, c’est-à-dire la troisième marche du podium au pied de laquelle ils étaient restés plantés la saison dernière.

Sans Romain Blary, à nouveau blessé au nez par Nastran

« J’ai senti que les joueurs n’avaient pas encore tout à fait digéré le résultat de samedi soir contre Nice, constate Sébastien Bérenguel, le coach du Team. Ils sont tous grognons. C’est peut-être une bonne chose d’ailleurs… »

On verra ce soir, dans le bassin d’Antigone, si de la grogne va naître la révolte. Ou si les Alsaciens vont être ramenés à une réalité déplaisante : l’absence de Romain Blary, blessé au nez.

Samedi contre Nice, en première période, la pointe du Team était sortie de l’eau avec le nez en sang, conclusion de son duel avec le Niçois Jure Nastran.

Si Blary avait repris après quelques minutes de pause, il ne sera malheureusement pas du voyage à Montpellier et demeure très incertain samedi pour le match retour à la Kibitzenau.

Ceci a eu le don d’agacer prodigieusement le staff et les joueurs strasbourgeois. En novembre dernier, le même Nastran s’était déjà attaqué à la cloison nasale de R. Blary. Le Niçois est toujours en activité et n’a jamais été sanctionné. Comprenne qui pourra.

« L’absence de Romain nous pénalise mais, paradoxalement, peut tout aussi bien nous motiver, estime S. Bérenguel. Ça peut piquer au vif nos joueurs et les remobiliser. »

Avantage psychologique ?

Si Strasbourg et Montpellier sont sûrs de disputer une Coupe d’Europe la saison prochaine (ce sera l’Eurocup), aller chercher la 3e place est un beau défi à relever, histoire de remplir la carte de visite.

Cette saison, les Héraultais ont été battus deux fois par les Alsaciens (8-6 à Antigone, 9-8 à la Kibitzenau). Un petit avantage psychologique existe mais de quel poids pèsera-t-il dans la remobilisation espérée d’un Team Strasbourg encore désenchanté ?

Ch.S. DNA le 08.06.2016

Sorry, the comment form is closed at this time.