Water-polo – Pro A : Team Strasbourg – Pays d’Aix (20h30)Élévation nécessaire

Fév 11, 2017 par team_user Categorie: Non classé 0 comments

Vainqueur le week-end dernier à Douai et leader de la Pro A, le Team Strasbourg doit impérativement élever son niveau de jeu ce soir contre le Pays d’Aix (3e ), dans l’un des chocs au sommet de cette 11e journée.

Corentin Lanau et le Team Strasbourg ont une place de leader à défendre.  PHOTO archives DNA – Michel FRISON

Corentin Lanau et le Team Strasbourg ont une place de leader à défendre. PHOTO archives DNA – Michel FRISON

C’est passé samedi dernier à Douai, mais ça ne passera pas ce soir contre le Pays d’Aix. Face à une équipe nordiste en pleine progression, les Strasbourgeois se sont imposés d’une longueur (8-7), mais ont rendu une copie offensive loin d’être convaincante. Hésitations, mauvais choix, tirs précipités… les Alsaciens, secoués par des Douaisiens très motivés, sont passés par un trou de souris.

Au moins, ont-ils pu s’appuyer une nouvelle fois sur une défense efficace avec seulement sept ballons adverses qui sont entrés dans leurs filets.

« On s’attendait à un match intense, estime Igor Racunica, le nouvel entraîneur du Team. Douai retrouvait sa piscine et il y avait au moins 1 500 spectateurs qui ont mis une grosse pression. On est content d’avoir pu prendre les trois points. Désormais, ça va être de plus en plus dur d’aller gagner à Douai… »

« La première période de ce match, on n’y était pas, ajoute le coach. On était trop loin, on rate des supériorités numériques. Nous avons manqué d’agressivité et trop de fautes individuelles ont été commises. Les trois autres périodes ont été bien meilleures. »

Devenu leader, le Team Strasbourg n’a pas le temps de souffler. Place au Pays d’Aix (3e ) qui rêve de s’imposer et de prendre les commandes du classement. Avec l’Espagnol De Lera (20 buts), le Monténégrin Paunovic (16) et le Russe Kholod (15), les Provençaux ont un redoutable arsenal.

« Contre Aix, c’est toujours spécial »

« Depuis quatre ans, contre Aix, c’est toujours spécial, note Igor Racunica. La priorité sera la défense, qui est à la base de tout. Ensuite, on devra effacer ces petites erreurs en attaque. On suivra aussi le match entre Montpellier (2e ) et Nice (4e ). C’est un championnat serré, c’est bon pour le water-polo français. »

Quant à son arrivée imprévue au poste d’entraîneur, Igor Racunica se veut philosophe. « Quand Sébastien (Bérenguel) est parti, c’était une période un peu spéciale pour moi, sourit-il. À 37 ans, on réfléchit à son après carrière, mais je ne m’attendais pas à ce que cela se produise aussi vite. »

CS

Sorry, the comment form is closed at this time.