Water-polo – Pro A : Team Strasbourg – Noisy-le-Sec (10-7)Sans la manière

Oct 30, 2016 par team_user Categorie: Non classé 0 comments

Privé de son gardien titulaire, le Team Strasbourg s’est mis tout seul en difficulté et a eu du mal à battre des Noiséens courageux et opportunistes.

TEAM STRASBOURG : Schmitt (7 arrêts) au but, Sutic 2 (dont 1p), Racunica, Jablonski 1, Vanpeperstraete, Babic 4 (dont 1p), Bratic 3 puis Solnon, Q. Blary, Janssen, Lanau, Denux et Massebiau-Schnurr.

NOISY-LE-SEC : Rodrigues (15 arrêts) au but, Bernier 1, Bogdanovic 2 (dont 1p), Bourgogne 2, Szabo 1, Zmukic, Lang puis Gueddar, Cernat, Sterling, Mamigonian, Bougeault, Petrovski 1.

Se retrouver avec son gardien n°2 pour les six matches à suivre peut légitimement faire planer le doute quant au rendement de la défense.

Par contre, pour l’attaque, jusqu’à preuve du contraire, ce paramètre n’entre pas en ligne de compte. Sauf pour le Team Strasbourg hier soir contre Noisy-le-Sec, encouragé par… le maire de la ville et son directeur des sports.

Bouille offensive

Bénéficiant de 17 supériorités numériques, les Alsaciens ont trouvé moyen de n’en convertir que… huit, un total trop faible. Et on ne cite pas les poteaux ou arrêts du gardien noiséen. Une vraie petite bouillie offensive en somme.

Si Bourgogne ouvre le score, Babic (à la volée) égalise puis Bratic, “en zone +”, donne l’avantage au Team (2-1). On est presque à la fin du premier quart mais l’efficacité offensive des Strasbourgeois laisse déjà perplexe. Szabo, adroit en contre-attaque, remet les équipes à égalité (2-2).

L’acte 2 est bien meilleur. Tous les “ic” du Team trouvent la cible : Bratic (3-2), Babic (4-2) et Sutic (5-2). Mais ces trois buts cachent trop de ratés, de passes manquées ou interceptées. Les Noiséens n’en profitent pas, ont des situations de tir mais sont maladroits.

Le troisième quart est tendu. Bourgogne réduit l’écart que Bratic recreuse d’un beau tir lobé (5-3). Soudain, le Team entre dans un tunnel et rate tout en attaque.

Noisy en profite par son Serbe Bogdanovic qui remet son équipe à une longueur par un penalty puis un tir rasant (6-5). Les hommes de Moriame, pourtant exclus par poignées, sont revenus sur les talons du Team Strasbourg, ont trois balles de 6-6 mais échouent.

À l’entame de l’acte 4, Bérenguel secoue ses joueurs à juste titre. Même si le rendement défensif reste intact, l’attaque demeure fébrile à l’exception du penalty de Sutic qui redonne de l’air aux Strasbourgeois (7-5).

Suspense

Après trois nouvelles occasions de plier le match, le Team voit Noisy revenir à un but par un lob de Petrovski qui trompe Schmitt (7-6). Le suspense est réel à trois minutes de la fin…

À l’agonie, les Noiséens voient Babic faire mouche (8-6), Schmitt sortir un énorme arrêt puis Babic marquer un penalty (9-6).

Bernier (9-7) redonne un peu le sourire aux siens mais Jablonski enfonce le clou pour Strasbourg (10-7). C’est passé mais les prochains adversaires seront d’un tout autre calibre.

CS

Sorry, the comment form is closed at this time.