Strasbourg – Nice (8-6)Strasbourg en patron

Mar 19, 2017 par team_user Categorie: Non classé, Partenaires, Pro A, Water Polo 0 comments

Une très belle prestation défensive a permis aux Strasbourgeois de décrocher une 10e victoire face à de coriaces Niçois.

Au terme d’un match intense, le Team Strasbourg de Nikola Sutic a pris le meilleur sur Nice. PHOTO DNA – Jean-François BADIAS
Au terme d’un match intense, le Team Strasbourg de Nikola Sutic a pris le meilleur sur Nice. PHOTO DNA – Jean-François BADIAS

 

Dès la première attaque, Strasbourg fait mouche par Sutic qui conclut une supériorité numérique (1-0). Le ton est donné mais Nice réplique immédiatement par son Danois Hansen (1-1).

Babic trompe Garsau pour le 2-1 avant une séquence où les deux équipes sont trop brouillonnes offensivement. Babic, en pointe cette fois-ci, décoince la situation par un but astucieux (3-1).

Les Azuréens parviennent à réduire l’écart par Bruvère en deux temps : d’abord un tir de loin puis un penalty (3-3) que Fontani ne peut repousser.

Match intense

Mais le gardien strasbourgeois va, peu à peu, tisser une toile devant son but. En début de 2e quart, Jablonski marque le 4-3 en contre-attaque mais un tir contré de Monneret réduit la marque (4-4).

En supériorité numérique, Chion, isolé, est bien servi pour le 5-4. Suit une nouvelle période de déchets offensifs. Fontani s’interpose devant les tirs niçois. Son vis-à-vis Garsau commence à l’imiter puis voit Bratic trouver le poteau à deux reprises.

Le match est intense et les défenses bien en place. On croit que les Niçois craquent quand le score passe à 7-4 en milieu de 3e période grâce à des buts de Sutic et Bratic en contre-attaque. Ce n’est pas le cas puisque Izdinsky puis Monneret ramènent les Sudistes à 7-6.

L’acte 4 promet d’être puissant, il le sera. Nice va s’y procurer huit possessions de balle pour égaliser à 7-7 mais va les rater à cause de ce diable de Fontani, de tirs contrés ou heurtant le poteau.

Strasbourg a du mal à marquer le but du break. Garsau s’est réveillé et a fermé sa boutique. Mais, à 1’04 de la sirène, Vanpeperstraete fait vibrer la Kibitzenau : en pointe, dos au but et avec trois (!) Niçois sur le dos, il marque en revers et lobe Garsau. Un but splendide qui met son équipe à l’abri et qui empêche définitivement Nice de revenir dans la partie.

 CS

Sorry, the comment form is closed at this time.